C2J Loisirs 33 ans c’est gonflé !

  • 28 avril 2014
  • |
  • News

Trente trois ans, c’est gonflé  !

Voilà trente ans que cette société normande travaille pour et avec les campings. Nous sommes allés la visiter pour entrer dans le secret de la conception, mais aussi de l’entretien et la réparation des structures gonflables qui équipent vos établissements.

2 gammes de jeux gonflables
Un nom indissociable de l’aire de jeux de camping ? C2J Loisirs. 
33 années de présence sur le marché expliquent cela, au moins en partie. Parallèlement, il y a aussi l’offre de ce fabricant, énorme qui s’articule autour de deux gammes de produits.

La gamme pro, qui constitue 76% des ventes, est conçue et réalisés dans l’usine de Saint-Hilaire-du-Harcouët dans la Manche. Elle comprend une centaines de modèles de jeux gonflables mais aussi de costumes, de personnages (Mascottes), d’éléments de décoration, et même de matériels à vocation médicale, comme des couloirs de rééducation. Dans cette Gamme Pro, la marque intègre une part grandissante de réalisations sur-mesure, de la simple déclinaison d’un modèle existant à la conception et la réalisation d’équipements spéciaux.

La Gamme Import, considérée comme la gamme d’accès est conçue en Normandie mais réalisés en Chine, en fonction d’un cahier des charges très strict. Elle se compose d’une soixantaine de modèles (à modèles équivalent, prix inférieurs de 20% pour la gamme Import). La plupart des modèles peuvent être déclinés en fonction des désirs du client.

Des détails qui font la référence
C’est à dessein que nous avons évoqué la différence commerciale entre les modèles conçus et réalisés en Normandie et ceux fabriqués en Asie. 
Les prix de vente ne sont pas les mêmes, sensiblement supérieurs pour la gamme fabriquée en France. D’où vient la différence ? Jacques, une des deux têtes pensantes (l’autre étant son frère et associés, Jérôme) donne une première explication. « Dans le prix d’une structure gonflable, 75% sont imputables à la main-d’œuvre. Chez nous, pas de machine automatisée mais des compagnons qui, pour certains, travaillent ici quasiment depuis le début et sont, chacun dans leur domaine, parmi les meilleurs. Donc qui dit plus d’interventions humaines dit prix de revient plus élevé, le prix de la qualité sans aucun doute ? » La réponse à cette question réside également dans des détails, à priori insignifiants et, la plupart du temps, invisibles. Le meilleur exemple est celui des matelas des structures sur lesquels vont sauter ces chères têtes blondes et, plus précisément, la partie supérieure. Elle est constitué de bandes de PVC polyamide 650g/m2 classée au feu m2). Chacune d’entre elles est assemblée à sa voisine par six range de couture, mais ce n’est pas tout. Pour mieux répartir les contraintes et améliorer l’étanchéité, une bande de renfort est cousue (deux rangs supplémentaires de chaque côté) entre les bandes de toile. C’est indestructible, totalement étanche et contribue à la longévité des structures (5 à 10 ans). Là encore, cette multiplication des rangs de couture a un prix.

 

sav-1

Le S.A.V une religion

C2J Loisirs a bâti sa réputation par sa qualité de fabrication reconnue, mais aussi, et  même surtout, par la solidité de son service après-vente. La société répare toutes les structures gonflables, celles qui sont « Made in Normandie » bien sûr, mais également celles des autres marques. Jacques évoque à ce propos un « investissement sur l’avenir ». Le nombre de structures gonflables C2J Loisirs en circulation se chiffre désormais en milliers, créant une remontée d’informations considérable. Cela facilite la « remise à niveaux » permanente (nouveaux renforts, allègements, etc.). Ce coup de jeune permet de faire durer quelques saisons de plus un jeu gonflable avant de le changer.

L’hivernage quant à lui, est un service pouvant être considéré comme une des signatures maison. Il s’agit de faire enlever une structure de chez l’exploitant, de la nettoyer, la réviser, la réparer le cas échéant et de la livrer sur site au début de la saison suivante. Ce service est facturé 150 euros H.T. Ce prix ne comprend ni le transport (facturé à la palette), ni le nettoyage (suivant la taille), ni les réparations éventuelles (établissement d’un devis). L’exploitant récupère ainsi au début de chaque saison une structure en parfait état. Ce service, connaissant de plus en plus de succès, oblige l’entreprise à trouver de nouveaux espaces de stockage.

Partager cet article